Aujourd’hui retour dans l’Oregon, on va à Astoria, ancien comptoir pour la traite des fourrures fondé en 1811. La ville a été la première colonie américaine à l’ouest des Rocheuses. Située à l’embouchure de la Columbia River, elle reste un port actif d’environ 9 500 habitants, malgré le déclin progressif de l’industrie locale reposant sur la pêche au saumon et sur le bois. On peut dire que la ville vallonnée d’Astoria est « un mini San Francisco » avec ses rues escarpées et pentues, ses maisons victoriennes colorées ainsi que son immense pont enjambant l’estuaire du fleuve. Pour notre part, on a partiellement visité le port, devant le Columbia River Maritime Museum, avec ses immenses navires, dont un magnifique bateau à aubes « l’American Empress », puis on est montés dans les ruelles découvrir la ville et on s’est dirigés vers la colonne d’Astoria. Elevée en 1926, elle se dresse au sommet d’une colline de 182 m. Ouverte au public, on en a gravi les 164 marches qui mènent au sommet d’où l’on a profité d’une vue imprenable sur la ville, l’océan ainsi qu’à l’ouest sur l’Astoria-Megler Bridge, le plus grand pont à treillis du monde. On a ensuite visité l’Oregon Film Museum, qui se trouve dans une ancienne prison (Jail house) ayant servi de décor au film Les Goonies. Ce musée du film offre une rétrospective des différents films tournés dans l’Oregon et une présentation des métiers du cinéma. Puis direction le sud et le Fort Clatsop National Memorial, réplique d’un fort édifié sur le site où l’expédition de Lewis et Clark passa l’hiver 1805-1806. En 1805, le président Thomas Jefferson envoya William Clark et Meiwether Lewis explorer l’ouest du Mississipi et les terres fraîchement acquises par les Etats-Unis suite à l’achat de la Louisiane à la France. Près du site où se trouve aujourd’hui Astoria, ils établirent un camp rustique, Fort Clatsop, du nom d’une tribu indienne locale. Malgré un hiver « humide, froid et désagréable », ils décrivent la côte Pacifique comme recelant « le plus formidable, le plus plaisant des espoirs ». A l’intérieur du fort, des objets sont exposés, dont un mousquet de 1795, un carquois en peau d’ours et des reproductions des pages du journal tenu par les explorateurs. On peut aussi visionner des petits films à l’intérieur du Visitor Center comme le « Conte d’hiver de Clatsop » (12 min). Il est aussi possible d’y faire des randonnées ainsi que du kayak, mais aussi d’échanger avec les rangers. On est ensuite passés à Cannon Beach juste à côté de l’Ecola State Park. La plage est dominée par un immense rocher de 70 m de haut appelé Haystack Rock, sur lequel on peut apercevoir de nombreux oiseaux marins. Puis on a rejoint l’hôtel, un Hampton Inn à Clakamas, après avoir traversé une grande forêt.

Plus+ : Une somme de 5$ est demandée à l’entrée du site où se trouve la colonne d’Astoria (valable pendant un an), ainsi qu’au Fort Clatsop. L’accès à Ecola State Park est également payant : 5$.

Publicités